Conseils pour un tournage réussi

Orange Cinéma Séries a produit une série documentaire sur le cinéma, nommée « Les leçons de cinéma ». Elle montre des notions utiles, même pour filmer seulement des interviews.

Cadrage

Le cadre est ce que l'on voit à l'écran. Il y a différentes manières de filmer en jouant sur la distance entre la caméra et le sujet filmé et le niveau de zoom. Voici les « valeurs de cadre » couramment utilisées et leur signification (source Wikipedia : échelle de plans)

Valeurs de cadre

Plan général (PG) Il situe l’action dans son contexte géographique et topologique. Un plan de Manhattan vu du fleuve est un PG caractéristique, idem pour le Champ de Mars et la Tour Eiffel.
Plan d'ensemble (PE) C'est un plan d'exposition par excellence. Un plan du palais de justice est un PE caractéristique, idem pour des tribunes d'un champ de course.
Plan de demi-ensemble (PDE) Il ne couvre qu'une partie du décor ou de l'action. Il concentre l'attention sur un groupe humain bien particulier. Des avocats descendant les marches du palais de justice est un PDE caractéristique.
Plan moyen (PM) ou plan pied (journalisme) Il cadre un ou plusieurs personnages en entier. Il concentre l'attention sur le ou les personnages, éventuellement dans un espace qui les situe. L'avocat et ses deux clients, vus discutant dans la cour de palais de justice, est un PM caractéristique.
Plan italien Plan montrant un personnage jusqu'aux mollets. Utilisation désuète, remplacée par le plan américain.
Plan américain (PA) Il cadre les personnages à mi-cuisses. Il rapproche encore davantage le spectateur des personnages. Le plan américain a été ainsi dénommé car c'est le plan typique des films américains des années 1920 et suivantes. Ce type de plan permet également de montrer plusieurs personnages lors d'un dialogue sans nécessiter de modifier la position de la caméra. Dans l'exemple, c'est le conciliabule entre l'avocat et ses clients, ou la dispute à propos du procès perdu. C'est un plan de confrontation qui permet l'action.
Plan mi-moyen (PMM) ou plan rapproché taille (PRT) ou plan taille (journalisme) Ce plan cadre les personnages à la ceinture et permet d'isoler encore plus un ou deux personnages. C'est un plan de séduction ou de bagarre naissante.
Plan rapproché (PR) ou plan rapproché poitrine (PRP) ou plan poitrine (journalisme) Le personnage est en confidence, le spectateur profite des détails de son visage. Dans notre exemple, c'est l'avocat apprenant à voix basse à son client un élément inattendu et encore secret de leur affaire. C'est un plan intime, et celui du baiser.
Gros plan (GP) Il permet de lire directement les émotions d'un personnage, ses réactions les plus intimes. Dans notre exemple, ce peut être l'étonnement, réel ou feint, du client à la confidence de son avocat. C'est le plan de l'analyse psychologique, mais aussi celui de la sensualité ou de l'expressivité.
Très gros plan (TGP) Il montre un détail du visage, par exemple, les yeux, la bouche, ou du corps (Ex. : TGP sur son index crispé sur la détente de l'arme). Généralement très bref, il sert la progression du récit ou du suspense, en attirant l'attention sur un détail furtif dramatiquement important.
Plan d'objet C'est un plan explicatif montrant un objet. (Ex. : Plan de la moto neuve qu'elle lui offre). Parfois appelé plan de détail.
Insert Plan d'un objet, désigné ainsi pendant le montage. (Ex. : Insert du décompte temporel de la bombe).

Pour en savoir plus:

https://vimeo.com/channels/lesleconsdecinema/99612094

Règle des tiers

La règle des tiers est une aide de composition picturale s'appliquant dans la composition des images telles que les peintures, photographies et dessins. La « règle » propose que l'image soit imaginée comme divisée en neuf parties égales par deux lignes horizontales équidistantes et deux lignes verticales équidistantes (les lignes de tiers), les éléments importants de la composition devant être placés le long de ces lignes ou de leurs intersections (points forts). Source : Wikipédia, Règle des tiers.

Une image rognée sans et avec la règle des tiers

Regard et caméra

Pour une interview l'usage veut que la personne interviewée ne regarde pas directement la caméra, mais légèrement de côté. La personne est filmé de 3/4 face.

De plus, la règle des tiers impose que :

  • le visage de la personne soit situé sur l'une des deux lignes verticales ;
  • les yeux devraient être proches de la ligne horizontale supérieure ;
  • le regard doit porter vers le côté le plus dégagé de l'écran : visage à gauche et regard vers la droite, ou l'inverse.
Regard et position du visage en interview 

Mouvements de caméra

Si la caméra ne filme pas un plan fixe, elle est en mouvement. Il n'existe que deux types de mouvements :

  • le panoramique : la caméra est fixée sur un pivot et tourne (généralement à l'horizontale, mais la verticale est possible également). Le panoramique permet de suivre une action, de reproduire le regard du spectateur. Un panoramique doit être fluide : il faut un pied avec une bonne rotule pour éviter les saccades. Si vous n'avez pas un matériel adapté, évitez le panoramique.
  • le travelling : la caméra se déplace pour accompagner l'action en restant tournée selon le même angle. On utilise généralement un chariot sur rails pour réaliser des travellings. Cependant, il est possible de fixer la caméra sur un moyen de locomotion tel qu'un vélo, une voiture. Voire même de poser le pied de la caméra sur une feuille de papier (ou un tissu) et de la tirer sur une surface lisse (une table par exemple).
  • on peut combiner les deux mouvements avec des stabilisateurs : glidecam, steadycam, etc.

https://vimeo.com/channels/lesleconsdecinema/99613704

Last modified: Friday, 25 June 2021, 8:29 PM